« Au cours de ma première master à l’ECAM j’ai décidé de réaliser mon TFE à l’étranger. Mon choix de destination s’est porté sur Baltimore aux Etats-Unis pour plusieurs raisons. Premièrement j’avais comme objectif d’améliorer mon anglais, secondement la Johns Hopkins University qui est en partenariat avec l’ECAM est bien réputée ce qui représente toujours un atout pour plus tard et finalement, les Etats-Unis est un pays qui me parlait.

The Johns Hopkins University
(Baltimore, Etats-Unis)

Les démarches administratives concernant le visa pour les Etats-Unis sont assez fastidieuses. Heureusement l’aide de Mme. DIGIACOMO ainsi que la personne de contact dans l’université d’accueil m’ont été d’une grande aide. Il faut cependant se rendre compte qu’il faut s’y prendre à temps et que cela requiert relativement beaucoup de temps. Concernant le logement, je n’ai de ce côté malheureusement pas pu compter sur l’université d’accueil et j’ai dû trouver un logement tout seul. J’ai décidé de ne rien signer avant mon arrivée. J’avais cependant déjà prévu plusieurs visites. Une fois arrivé sur place j’ai pu rapidement trouver une chambre dans une collocation de 3 personnes qui se trouvait malheureusement relativement loin de l’université. Les logements aux Etats-Unis sont relativement chers si on veut trouver une chambre convenable et bien placée.

Mon promoteur de TFE a été extrêmement présent tout au long de mon séjour et je le rencontrais environ une fois par semaine. J’ai rédigé mon TFE en anglais ce qui a été compliqué au début mais m’a fortement aidé à améliorer mon anglais.

Je garde de cet échange un souvenir extrêmement positif. Cela a été une expérience très enrichissante, tant au niveau personnel que professionnel. Baltimore est réputé comme une ville dangereuse aux Etats-Unis mais une fois que l’on sait ou on va, cela ne pose aucun problème. Je ne me suis personnellement que très rarement senti en insécurité. J’ai été immergé dans un cercle d’amis américain très accueillant ce qui a fortement facilité mon intégration. Je conseillerais cet échange avec la Johns Hopkins University à chacun d’entre vous qui pense à réaliser un échange à l’étranger. N’hésitez pas à me contacter si vous désirez avoir plus d’information concernant un sujet précis ! Paul van der Haert ».

VAN DER HAERT Paul – Étudiant 5CO